• USINE PENSIONNAT A LA CAMPAGNE

    USINE PENSIONNAT A LA CAMPAGNE

     

    Bonjour,

    Alors là, l'impermanence des choses est vraiment à sa place, comme dirait certains bouddhistes. 

    A l'heure où le musée des tissus de Lyon risque sa peau... Des collections uniques...

     

    Le site et les collections des Soieries Bonnet constituent un patrimoine industriel unique à l’échelle internationale. Découvrir le musée, c’est percevoir le lien indissociable entre les collections et le bâti. 

    Après avoir été précurseur, ils exportaient dans le monde entier, la soie, pour la confection des robes d'appârat

     

    USINE PENSIONNAT A LA CAMPAGNE

     

    USINE PENSIONNAT A LA CAMPAGNE

    L'usine fondée  par Claude Joseph Bonnet, à 24 ans en 1810,   passe de l'éclosion à la fermeture totale en 2001. .  Véritable « ville dans la ville », cette manufacture regroupait au même endroit les lieux de production et de vie, significatifs de l’organisation industrielle, sociale, morale et religieuse. Ce sont les Soieries Bonnet, une usine-pensionnat située à Jujurieux, dans l'ain, ville qui compte aujourd'hui 2100habitants.

    Les pièces de soie étaient confectionnées par pas moins de 1 200 personnes, tisseuses, ourdisseuses etc.. A quoi il fallait ajouter des travailleurs à domicile, les canuts, les tisseurs, avaient les métiers dans leur unique pièce.

    Une usine en permanence dans la création,

     

    USINE PENSIONNAT A LA CAMPAGNE

    Le noir profond était la spécificité des soieries, pour lequel le soyeux a reçu un prix lors de l'exposition universelle de 1900. On parlait du noir Bonnet, comme pour les semelles rouges de ... hahaha !

    Imaginez travailler le fil noir, alors que l'électricité n'existait pas. Ils étaient tributaires de la lumière naturelle. Voilà pourquoi, à Lyon, dans le quartier de la croix rousse, surtout dédié au tissage, les fenêtres étaient aussi grandes.

     

    Ce qui m a ébahie, scotchée, émerveillée, sidérée, époustouflée c 'est ce métier au millions de fils,

    USINE PENSIONNAT A LA CAMPAGNE

     

    USINE PENSIONNAT A LA CAMPAGNE

     

     

    USINE PENSIONNAT A LA CAMPAGNE

     

     

     

    Déjà l'âge de 12 ans mininum pour les petites filles (au lieu des 8 autorisés) elles étaient embauchées avec  une recommandation écrite. Or, à part le curé, il n'y avait quasi personne qui sache écrire.

    Elles travaillaient dur, mais aussi elles savaient qu'à leur majorité, quand un prétendant viendrait demander la main de l'une d'entr'elles, au patron, lire, écrire, compter, tenir une maison, car il y avait aussi une éducation ménagère.,  serait un atout pour trouver un bon parti.

     

    USINE PENSIONNAT A LA CAMPAGNE

    les chaines très bruyantes

    USINE PENSIONNAT A LA CAMPAGNE

     

    un clin d oeil coupe de monde 

     

    USINE PENSIONNAT A LA CAMPAGNE

     si vous vous voulez en savoir plus, ici vous saurez tout le musée soiries BONNET

     

     

     

    « LES CABORNES, petit patrimoine des monts d'orLES FLEURS DE MON JARDIN »

    Tags Tags : , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    Vendredi 7 Septembre à 17:56

    Un superbe et très intéressant reportage sur cette usine à soie que tu as si bien illustré.

    On a du mal à s'imaginer ces conditions de travail, surtout si jeunes !

    Je pense à toutes ces femmes qui fabriquaient ces magnifiques tenues en rêvant peut-être d'en porter une un jour !

    Bonne  soirée

     

      • Vendredi 7 Septembre à 23:04

        tu as raison, celles qui portaient ces toilettes n'avaient, et encore moins à l'époque, une larme pour ces petites gamines

         

    2
    Luna
    Vendredi 7 Septembre à 21:30
    Tres intéressant et riche. Merci pour tout ce que tu nous partage
    3
    Samedi 8 Septembre à 10:39

    Bonjour Nicole

    Je connais le Musée de la Soie et l'histoire que tu nous narres est super interessante

    Et ces petites filles mises au travail si jeunes ...

    Belle journée

    4
    Lundi 10 Septembre à 18:11

    Magnifique !! En effet, à l'heure ou les Musée des Tissus de Lyon est bien menacé (à moins de trouver un mécène amoureux de l'art )  cette collection chatoyante et colorée est superbe à visionner. Un bien beau billet ! Ah !! Lyon j'adore tout comme vous cette ville ou j'ai vu le jour.

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :