• ROUTE DES IKAT , SUZANI et CALOTTES OUZBEK

    ROUTE DES IKAT , SUZANI  et CALOTTES OUZBEK

    Bonjour,

     

    Comment passer dans les pas des caravanes et ne pas en parler.

    Marco Pollo a ouvert la voie, je m'y engouffre.

    IKAT , SUZANI  et CALOTTES OUZBEK

     

    Beaucoup de terre, de cailloux, mais aussi des caravanes de chameaux, qui se faisaient remarquer de loin, avec la poussière déplacée.

     

     

     

     

     

     

     

    ROUTE DES IKAT , SUZANI  et CALOTTES OUZBEK

    Ces caravaniers allaient de Chine ou d Inde en direction de la Turquie. Si j'ai bien suivi les explications, car parfois je m'évadais avec les caravaniers, balancée nonchalamment ... et ramenée  à la réalité par notre chef scout toujours, qui disait chhhuuuuuuutttttt......

     

    Imaginez chambres, jacuzzi, bar lounge etc..

    ROUTE DES IKAT , SUZANI  et CALOTTES OUZBEK

     

    les archeos sont  écolos

     

    ROUTE DES IKAT , SUZANI  et CALOTTES OUZBEK

     

     

     
     
    La route était longue et difficile. De la steppe, des déserts, mais aussi des cols. Y'à pas à dire, c'étaient des durs ces mecs-là. Pas le chino qui va bien, la petite coupe tendance, les pompes hommes de Vuitton ou Louboutin. Ici, l'eau est précieuse, je ne veux pas imaginer l'odeur qui pouvait régner.
     
    D'ailleurs pour la petite histoire, j'ai eu une chambre, une première mondiale certainement,
    une baignoire d'angle, un WC, mais, mais ??? pas de lavabo. Alors ?!!!

    ROUTE DES IKAT , SUZANI  et CALOTTES OUZBEK

    Dans  les caravansérails  il était possible de faire le plein, de se reposer, de se nourrir et aussi faire des affaires.

    Les noms des défilés qu'ils empruntaient n'ont pas besoin de beaucoup d'explications

     

    La vallée de la faim ou le défilé de la porte de l'enfer. Ca fait peur.

     

    nouvelle version

     

    ROUTE DES IKAT , SUZANI  et CALOTTES OUZBEK

     

    Dans les villes traversées se négociaient les étoffes chatoyantes, les ornements de palais, mais aussi pour les yourtes , les épices.

     

    SUZANI :

    Le nom vient de suzan "aiguille" Chaque famille brode de splendides décorations tribales

    Un exemple ci-dessous, assemblées elles constituent la dote de la mariée.

     

    ROUTE DES IKAT , SUZANI  et CALOTTES OUZBEK   ROUTE DES IKAT , SUZANI  et CALOTTES OUZBEK

    ROUTE DES IKAT , SUZANI  et CALOTTES OUZBEK

    Aujourd'hui, les touristes achètent ces petites merveilles pour en faire de superbes jetés de canapés.

    La soie s'extrait ici à l'ancienne, tout comme chez nous, le murier, l'eau chaude D'ailleurs, qui saurait me dire qui a par hasard découvert tout ce processus. Je suis hyper intriguée.

     

    ROUTE DES IKAT , SUZANI  et CALOTTES OUZBEK

     

     

     

    Parlons chiffons, l'Ikat, vous connaissez certainement. Le mot vient d'attacher, nouer. Le tissus avec ses liens et teint, puis ??? ben après ché pu.

    Ah si, on teint d'abord la trame  https://fr.wikipedia.org/wiki/Ikat il sait tout bien comme il faut, sans erreur.

     

    résultat, un manteau par exemple, avec une calotte pour femme.

    ROUTE DES IKAT , SUZANI  et CALOTTES OUZBEK

    cette petite merveille Ikat en soie est estimée à 3.000.000 de sums. Et oui !! c'est beaucoup

    Dans la rue, des fleurs de tissus multicolores.

    ROUTE DES IKAT , SUZANI  et CALOTTES OUZBEK

    CALOTTES :

    Plutôt en coton, cette coiffe est une pièce importante du costume ousbek. Le plus souvent noir pour les hommes, il est multicolore pour les femmes. Elle est encore bien portée, même très fièrement. Notre guide a délaissé la sienne pour une casquette portée à l'envers au bout de 4 jours.

     

    ROUTE DES IKAT , SUZANI  et CALOTTES OUZBEK

     les gamines

    ROUTE DES IKAT , SUZANI  et CALOTTES OUZBEK

     

     les femmes

    ROUTE DES IKAT , SUZANI  et CALOTTES OUZBEK

     

     ca va ? le voyage se passe bien ? la prochaine étape, les gens...

     

     

     

    « A TABLE LES OUZBEKMA PREMIERE FLEUR »

    Tags Tags : , , , , , , ,
  • Commentaires

    1
    lizagrece
    Lundi 21 Mai à 09:54

    Superbes photos etmagnifique voyage qui donne envie, Merci !

    2
    Lundi 21 Mai à 10:20

    C'est très dépaysant, et coloré!

    3
    zézette ex epouse X
    Lundi 21 Mai à 12:00

    Bravo pour le reportage photo....et   les mamies sur les bestiaux, c'est quéqu'chose !

    4
    Lundi 21 Mai à 12:36

    Bonjour Nicole,

    Tu as ramené de superbes photos, c'est vraiment un monde ailleurs. Concernant la fabrication de la soie, je sais juste, après recherches, que la technique permettant de produire la soie date de 2500 ans avant J.-C et que les Chinois en sont à l'origine, mais qu'ils gardaient jalousement le secret de fabrication. La sériciculture et l'artisanat de la soie en Chine, pratiqués dans les provinces du Zhejiang et du Jiangsu près de Shanghai et à Chengdu dans la province du Sichuan, ont une longue histoire. Traditionnellement dévolue aux femmes dans l'économie des régions rurales, la fabrication de la soie a été transmis au sein des familles et de maîtres à apprentis, et ce au sein de groupes locaux. Mais la toute première personne à l'avoir inventé, là mystère. 

    Bises et bonne journée. 

     

     

      • Mercredi 23 Mai à 20:01

        merci beaucoup Caroline, ca je connais, ce que j'aimerai savoir c'est qui a bien pu avoir l'idée de plonger les cocons dans l'eau chaude et retirer le fil etc... ca ne peut pas être vraiment par hasard. Je suis très intriguée. Bonne soirée

    5
    Martine des pentes
    Lundi 21 Mai à 19:32

    Magnifiques broderies, mais paysages très austères...

     

    6
    Lundi 21 Mai à 19:48
    Pastellle

    Très chouette ton reportage. Encore !!! ♥

    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :