• INDE MANDAWA LA VILLE DES HAVELIS

    La grande boucle commence aujourd'hui. Mes copines me laissent la place près du chauffeur. Bien évidemment, je monte côté passager en France et me retrouve au volant. Ah ces anglais, ils en ont laissé des trucs. 

    6 h 30 d'une route difficile. J'ai l'impression d'être sur le tournage de la fureur de vivre,  car les bagnoles ne lachent pas du terrain comme ca, et se retrouvent souvent face à face. Kamal est concentré, moi mon esprit est totalement accaparé, je ne vois rien. C'est une première, demain je sens que la détente sera là. 

    rencontre de divers mode de transport 

     

    INDE MANDAWA LA VILLE DES HAVELIS

     

    INDE MANDAWA LA VILLE DES HAVELIS

    Kamal, 27 ans, célibataire, est peu bavard. En fait, il ne parle qu'anglais, non avec forte poitrine, mais avec un fort accent entre j'ouvre à peine la bouche et je roule léger les R , mes deux chipies se sont mises direct à l'arrière pour éviter tout effort de conversation. Mais moi... je vais me jeter à l'eau même si je confond live et wife ou sad et glad, Je suis plongée dans une stage intensif, une immersion totale, le soir j'ai la tête qui boue, Cependant j'apprendrai beaucoup de nos échanges chaotiques. Je suis certaine que dans 8 jours je rêve en anglais. 

     

     

    MANDAWA

     

     

    INDE MANDAWA LA VILLE DES HAVELIS

    Nous découvrons des troupeaux de buffles, avec leurs vachers en costumes traditionnels. Des femmes en saris beaucoup plus simples, car c'est la campagne. Je remarque qu'elles ont le visage couvert par leur châle, ou elle le retienne entre les dents. Kamal c'est quoi ?? elles ne sont pas musulmanes. C'est un geste qui date des maharajas, lorsque les femmes se cachaient quand il passait. J'ai parfois fait la même chose, pour me protéger de la poussière.

     

     

     

    INDE MANDAWA LA VILLE DES HAVELIS

     

     

    INDE MANDAWA LA VILLE DES HAVELIS

     

    Ces bestiaux ne sont pas bien plus gras que ceux qui les mène

    INDE MANDAWA LA VILLE DES HAVELIS

     

    aie, un buffle qui s'échappe, vite... 

     

    INDE MANDAWA LA VILLE DES HAVELIS

     

    la longue tunique, le petit gilet, jolie tenue, mais est-ce très pratique ? 

     

    Mandawa est un peu une ville fantôme. Beaucoup de magnifiques Havelis (une petite explication chez Wiki)  abandonnées, laissent supposer par les décors fanés des façades de leur beauté. 

    Une seule est restaurée, celle de Nadine le Prince qu'elle a pu acheter il y a 20 ans, car il n'y avait que  2 héritiers. Pour moi c'était l'occasion de voir un bâtiment dans son jus qui ne soit pas devenu un hôtel.

    Il y avait vraiment beaucoup beaucoup d'argent, quand on voit le nombre et la taille des baraques à peine utilisées, abandonnées, juste pour dire, t'as vu gars ! j'ai drôlement bien réussi. Libre interprétation, accordée.

    La Reine Victoria se nomme Impératrice des Indes et ici, son portrait est décliné sur la rambarde d'un balcon 

     

    INDE MANDAWA LA VILLE DES HAVELIS

     

    les havelis, comme beaucoup d'autres ouvrages de cette région, sont construits suivant un protocole récurant. Des pièces carrées, celles des femmes, celles des hommes, la cuisine au centre etc.. Peu d'ouvertures, beaucoup de ventilation

    INDE MANDAWA LA VILLE DES HAVELIS

     

    l'idée de ce que ces palais ont pu être, se précise au fur et à mesure de la visite de cette haveli restaurée

    INDE MANDAWA LA VILLE DES HAVELIS

     

     

    INDE MANDAWA LA VILLE DES HAVELIS

     

    alors dans Mandawa où elles sont très nombreuses et  presque toutes abandonnées, j'imagine le faste que cela a pu être

    INDE MANDAWA LA VILLE DES HAVELIS

     

     

     

    En rentant dans notre super hôtel, quelques accords dans les rues. Ce sont les prémices de la fête des couleurs. Tambours, danses, bien sûr que je suis allée danser avec tout le monde, non mais..enfin presque, car il n'y a que des hommes. 

    INDE MANDAWA LA VILLE DES HAVELIS

     

     

     

     

    INDE MANDAWA LA VILLE DES HAVELIS

    Notre hotel cette fois-ci, l'hôtel Heritage,  est un bijou

     chambre des mille et une nuit que nous n'avons pas prise, car du sol au plafond, elle était couverte de miroirs. Pour dormir avec Renée, ca l'fait pô

    une idée  

           Le hall d'entrée 

    INDE MANDAWA LA VILLE DES HAVELIS

     

    INDE MANDAWA LA VILLE DES HAVELIS

     

    la façade, pas mal non ?? 

    je  vais satisfaire votre curiosité avec le décor de notre chambre nuptiale

     

    INDE MANDAWA LA VILLE DES HAVELIS

     

     

    une autre peut être pour bien s'imprégner du décor minimaliste 

     

    INDE MANDAWA LA VILLE DES HAVELIS

     

    Alors ! que d'or que d'or n'est-ce pas. Ca sera la seule du genre, nous aurons d'autres surprises, bien différentes. 

     

    Une petite devinette  Pourquoi le gars de gauche a - t - il son pied sur la moto de droite ???  

     

     

    INDE MANDAWA LA VILLE DES HAVELIS

     

     une étape se termine, pas trop longue la route ? à bientôt pour la suite du carnet de voyage 

     

    « INDE DES FORTS SINON RIENINDE KRISHNA ET SES COPINES - MATHURA »

    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    Dimanche 13 Avril à 18:33
    Claudine/canelle

    Voilà un voyage très dépaysant !!!

    Il me plairait bien d'y aller 

    Merci pour ton partage 

    Bises

    2
    Dimanche 13 Avril à 18:40

    J'aime le regard profond des buffles !

    A la fête des hommes, tu as dû te faire remarquer ?

    Réponse à la devinette : Parce que la moto de son frère, à droite, n'a plus de frein !

    Génial ton voyage !

    3
    Dimanche 13 Avril à 18:42

    Merci pour ce long billet et les belles photos. Que les vaches sont maigres la viande ne doit pas être bonne
    si toutefois elles sont mangées !!!

    Je pense que la rando a été super !!

    Bonne soirée - bisous

    4
    Dimanche 13 Avril à 19:17

    on apprend beaucoup des coutumes des autres

    les bâtiments sont somptueux

    Belle fin de journée
    ti bo

     

    5
    Dan
    Lundi 14 Avril à 07:43

    voilà un beau reportage  merci,


    que de beautés!!! les couleurs, le style des palais....


    quelle élégance.....

    6
    Lundi 14 Avril à 10:13
    Pastellle

    Très chouette cette série ! 

    7
    Lundi 14 Avril à 12:31

    En Inde j'ai mis 8 jours à comprendre l'anglais avec l'accent indien... Je m'y suis faite à un tel point qu'après je parlais l'anglais en roulant les "R" ... Trrrrès chic !

     

    8
    Lundi 14 Avril à 13:13

    Bonjour Nicole,  

    Un reportage fait d'opposition de style, et aussi de couleurs, d'animaux étranges  (vu du fond du Jura)... Parfois quand  même  assez déroutant. Mais c'est cela qui fait le plaisir de visionner tes photos.

     Je t'embrasse.

    9
    Lundi 14 Avril à 13:20

    Voir avec plusieurs yeux (Yvon et Danae) ces pays et beaux palais que je ne connais pas est un grand plaisir.

    La jambe tendue sert de gabarit

    Bisous ma belle empanachée en cerisier

     

     

    10
    Samedi 19 Avril à 13:21

    Ben je sais pas pourquoi il tend son pied!!!

    Mais dis donc cet hôtel et la déco de la chambre sont hallucinants!!! Mais ça me plaît bien ce côté un peu kitch (vu d'ici).

    Bon weekend à toi.

    Bises

    Suivre le flux RSS des commentaires de cet article


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :