• jeu du colibri : le feu

    le blog Educadurable, le jeu du colibri. (semaine du 25 au 31 mai)

     Si vous souhaitez participer, il s'agit d'écrire chaque semaine sur votre blog un article sur un thème en rapport avec le développement durable et de mettre un commentaire chez Laure.  Cette semaine, le thème est : le feu.

      
    En plein désert de Karakoum  (Turkménistan ) près de la petite localité de Darvaza, se trouve un cratère d’une cinquantaine de mètres de diamètre .le puit de Darvaza est le résultat d'une malencontreuse prospection minière soviétique qui a eu lieu en 1970 

    Une équipe de géologues  forait à la recherche d'un gisement de gaz naturel, quand soudainement ils trouvèrent une cavité souterraine qui provoqua l'effondrement de l'équipe d'évacuation Personne n'osa descendre dans le cratère pour récupérer l'équipe d'évacuation à cause de la grande quantité de gaz toxiques 
    Aussi les géologues décidèrent de mettre le feu aux gaz qui émanaient du puit de Darvaza, incinérant l’équipe jusqu'à que tous les gaz se consument 

    L’idée ne fut pas la bienheureuse, déjà que les soviétiques sous estimèrent grossièrement les dimensions de la caverne et de son inflammable contenu. Les gaz du puit qui auraient dû  se consumer en  quelques semaines , continuent  a brûler sans cesse depuis 1971 c'est-à-dire presque depuis 40 ans .


     

    De plus on ignore pour combien de temps  continuera a brûler «  la porte de l’enfer » Même si le puit de darvaza se situe dans une région difficile  d’accès et nombreuses sont les restrictions bureaucratiques pour visiter la zone , de nombreuses personnes se rendent dans cette commune isolée du Turkménistan
    Pour observer un phénomène d’une fascinante désolation .

     
    L’intense chaleur qu’émane du cratère permet de s’approcher seulement quelques minutes tant la chaleur est  insupportable .


     
    Les nuits le spectacle du puit de Darvanza est dantesque, le feu reluit dans toute sa magnificence en donnant au puit un aspect de cratère volcanique ardant , qui sans aucun doute fait honneur a son nom «  la porte de l’enfer


     
    Une fois de plus nous avons la preuve qu’il est dangereux  de jouer avec les forces de la nature surtout quand l’on n’en connaît pas les profondeurs .


     
    Mon amie Geneviève apporte sa pierre à l'édifice


    Prométhée modelant le corps de l’homme ("Minerve le ravit au ciel, et il n'en descendit qu'après avoir dérobé aux dieux, pour le donner à l'homme, le feu, élément indispensable à l'industrie humaine.")

     

    Vie et œuvre

    Prométhée, c'est ce héros grec dont la légende dit qu'il a dérobé le feu aux dieux. D'abord patron des arts et des sciences chez les Grecs, il est devenu le symbole du progrès, de l'homme à la fois conquérant et victime de sa démesure. Après avoir commis son acte audacieux, considéré par les dieux comme une démesure, Prométhée a été condamné à une dure expiation: être attaché à un rocher du Caucase et avoir le foie dévoré par les aigles à perpétuité car cet organe avait chez lui la particularité de se régénérer. A cause de cette expiation, certains ont vu en Prométhée une préfiguration du Christ. C'est le sens que Simone Weil a donné ce passage du Prométhée enchaîné d'Eschyle qu'elle a elle-même traduit et qui était semblable à ses yeux à certains passages du Livre de Job.

    « O divin ciel, rapides ailes des vents,
    ô fleuves et leurs sources, ô de la mer et des flots
    innombrable sourire, et toi, mère de tout, terre,
    et celui qui voit tout, le cercle du soleil, je vous appelle;
    voyez-moi, ce que les dieux font souffrir à un dieu. »
    (Simone Weil, La source grecque, Paris, Gallimard, 1953, p. 46)

    Geneviève



     

    « le fondtheme de la semaine / LE POTAGER »

    Tags Tags : , , , ,
  • Commentaires

    1
    Mardi 26 Mai 2009 à 17:55
    Zip+de+Zoup
    Cette histoire de caverne et de feu est incroyable...
    2
    Mardi 26 Mai 2009 à 19:06
    nicole
    sur une erreur...  tu as eu  la curiosité d aller sur google il doit y avoir des articles. Bises Nicole
    3
    Mardi 26 Mai 2009 à 21:19
    perfecta
    C'est dingue cette histoire de feu
    4
    Mardi 26 Mai 2009 à 22:05
    Fin de ma petite promenade pour ce soir dans ton univers Nicole, merci pour ta visite chez moi, navrée pour le retard, mais force majeure oblige
    La bonne soirée et à bientôt
    5
    Mardi 26 Mai 2009 à 22:30
    nicole
    total ouf.. surréaliste même bises
    6
    Mardi 26 Mai 2009 à 22:37
    nicole
    le retard on s'en moque, tu es venue, au moment qui te convenait. . Bonne nuit
    7
    Jeudi 28 Mai 2009 à 06:30
    J'ai reçu çà en PPS, c'est étonnant
    bises
    françoise
    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    8
    Jeudi 28 Mai 2009 à 12:49
    Ton article est très intéressant ; je ne connaissais pas l'existence de ce puit.
    Quel drame et quelle beauté fascinante en un même lieu !
    Bonne journée
    9
    Jeudi 28 Mai 2009 à 13:43
    nicole
    je partage avec toi cette fascination, c'est hallucinant. Bises
    10
    Jeudi 28 Mai 2009 à 13:50
    nicole
    oui moi aussi. bises
    11
    Jeudi 28 Mai 2009 à 16:13
    Très bel article... Merci à toi!
    12
    Jeudi 28 Mai 2009 à 17:40
    nicole
    grâce à toi ... sinon nous n'y aurons vu que du feu . bises Nicole
    13
    Jeudi 28 Mai 2009 à 17:56
    Dany
    Le Feu, un véritable danger............ bisous
    Dany
    14
    Jeudi 28 Mai 2009 à 19:19
    15
    Vendredi 29 Mai 2009 à 12:28
    Dany58
    Je ne connaissais pas du tout l'histoire de cette caverne en feu, merci pour cet article.
    Je te souhaite une bonne journée.
    Bisous.
    16
    Mardi 2 Juin 2009 à 10:44
    nicole
    ca m'a vraiment impressionnée. C'est totalemen( fou Bises
    17
    Jeudi 4 Juin 2009 à 22:06
    Carolyne
    je viens d'apprendre quelque chose !!! merci à toi
    bises
    18
    Samedi 6 Juin 2009 à 19:58
    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :