• Hier, samedi 5 décembre, Lyon a revêtu ses habits de lumière comme chaque année au moment des fêtes de Noël.  un magnifique berceau de lumières du 5 au 8 décembre. Plus de 50 points d'attraction. Me croirez vous si je vous dis que je n'ai pas tout vu ???

    En 1850, les autorités religieuses lancent un concours pour la réalisation d’une statue, envisagée comme un signal religieux au sommet de la colline de Fourvière. Un an plus tard, ce concours est remporté par le sculpteur lyonnais Fabisch, et la date du 8 septembre 1852 est choisie pour son inauguration. Mais au mois d’août, la Saône sort de son lit et envahit le chantier où la statue doit être réalisée L’inauguration est donc reportée au 8 décembre, fête de l’immaculée conception. Le jour même, les journaux annoncent le programme de la soirée et toute la ville se prépare pour l’événement. Quelques uns prévoient même d’illuminer les façades de leurs habitations à l’aide de bougies. Mais le mauvais temps va à nouveau contrarier les réjouissances, contraignant les autorités religieuses à remettre l’inauguration au 12 décembre. Malgré ce contrordre, l’enthousiasme des Lyonnais ne fut pas éteint. Les lyonnais pour illuminent malgré le mauvais temps leurs fenêtres le 8 et cette date restera.

    Le jour du 8 septembre, une grande procession avec les prélats, en mémoire à l'origine de la fête religieuse
     

    Sur la place Bellecour, au cœur de la cité des Gaules,  je vous en ai parlé sur l'article "en attendant Noel'

    Lyon, l'a pas fait une grande roue juste comme ca, pour ces 4 jours, la nuit elle devient en écran géant, avec comme thème le musée, Visite imaginaire du musée des beaux arts

    Indulgence pour les photos beaucoup de monde, mon flash ne fonctionne plus, mais je ne capitule pas pour autant La mise en scène est originale, il y aura d'autres prouesses..

     

     

     








    au gré de ma balade je vous ferai partager mon émerveillement.



     

     

     



    23 commentaires

  • Il y a quelque chose de menaçant derrière le silence (Chinua Achèbe)



    Une œuvre du sculpteur César Baldaccini, à laquelle les lyonnais sont particulièrement attachés !
    Malheureusement cette œuvre appartient à un collectionneur privé, la Ville de Lyon ne s'en étant pas portée acquéreur en temps voulu.
    Il s'en est ensuivi plusieurs années de procédure juridique  pour tenter de conserver l'œuvre en place…
    Je ne sais  pourquoi elle est actuellement entourée de barrières, la rendant difficile à photographier…






    20 commentaires
  • Après la grande  la vogue aux marrons
    la place sur lequel trône Jacquard,  vient se mettre en place les petites maisons du marché de Noel,  les enfants  vont découvrir une ferme avec ses animaux et tout plein de jolies choses, voila l'installation

     




    chez Greg http://bonplanphoto.over-blog.com/article-concours-en-attendant-noel--38884361.html un concours sur ce thème, voici ma participation



    mon diamètre  ??  55 mètres

    13 commentaires
  • Oingt et la musique.

     

    Je ne vous ai par parlé de l’origine du nom

    La déformation de buxum, : buis. Le village était autrefois entouré de buis, que les moines de l’abbaye de Savigny ont défrichés. Sympas les moines.

     

    Notre maire Louis Pradel qui en était originaire, avait certainement gardé l’amour des fleurs, car c’est sous son mandat que la célébrissime roseraie au parc de la tête d’or a été plantée ;

    C’est un village de 1969 habitants, Nous nous apercevons ainsi la belle énergie qui anime les villageois pour perpétuer ce festival de musiques mécaniques et aussi avoir une belle exposition  sur les limonaires et la musique

    Une récente découverte montre que la toute première voix enregistrée serait la voix d'une femme chantant, le 9 avril 1860, la comptine pour enfants Au clair de la Lune grâce à un "phonautographe" inventé par le français Édouard-Léon Scott de Martinville. Son appareil pouvait enregistrer le son mais n'était pas capable de le restituer. Ce qui nous arrivera très vite avec les CD, clef and co, si nous n'avons pas le bon truc pour lire ce qui est dessus. 

    Dans une salle communale une exposition temporaire sur les instruments qui font de la musique.

    Une belle collection, avec les amis collectionneurs qui arrangent leur bébé, le regarde avec amour. Il y a vraiment beaucoup de monde, c'est du touche touche, et j'ai pas mal de difficultés pour prendre un cliché potable

    le TEPPAZ  TEPPAZ, sur lequel les  "anciens'' ont fait leurs boums enflammées. Fastoche de l'emporter avec soi.

     

        

     

     

     

     

    Voilà, la musique retourne dans son grenier, j'ai fini ma promenade musicale avec vous. L'année prochaine le festival fête ses 30 ans. Une date importante pour les amoureux de la musique mécanique.

     

     


     




    LES PHONOS POUR ENFANTS DATENT DE 1930










    8 commentaires
  •  Toujours sous un soleil de plomb, habillés en costumes 1900, les danseurs évoluent comme dans un rêve. Tous semblent heureux d'être là, avec nous, sous le soleil, dans des quadrilles enflammés.

    les présentations






    on s'envole








    il me restera pour fermer le sujet un passage dans le musée destiné à la musique...

    pour tout savoir :
    En avant la musique mécanique :
    les instruments  les chanteurs  : les chapeaux ?? 






    14 commentaires
  • Impossible de vivre un moment nostalgique sans accessoires.

    Quelques chapeaux, mais aussi vous le verrez plus tard, des costumes.

    protégée des rayons du soleil par une très élégante ombrelle dentelle


    tout en fleurs multicolores, n'est il pas printanier ce chapeau ?

    Les canotiers attendent Maurice Chevallier

    un peu plus moderne,
    canotier et moustaches, il n'est pas le seul à les lisser
    apprentissage avec grand mère, la relève est assurée,


    je vous emmène dans un autre siècle, un peu loin des "rêves party"

    les autres articles sur Oingt : les chanteurs - les instruments

    18 commentaires



  • juste au-dessous de ce nom de rue très évocateur, un chanteur


    nous sommes conviés à chanter l'hymne à l'amour. Facile ... certainement pas, mais tout le monde chante, le bonheur dans le partage.



    chante la vie chante



    un groupe lyonnais, qui lui entonne le folklore de chez nous. Bien sur, je suis au point pour les chabadabadas



    Enfant, j'ai le souvenir des chanteurs des rues. Nous habitions dans un immeuble au 3eme étage, avec une cour intérieure. La porte d'entrée de l'immeuble était ouverte à tous. Ce qui faisait que parfois un chanteur ou une chanteuse se glissait dans la cour, entamait sa complainte. Ma mère cherchait en toute hâte une piecette qu'elle fermait dans un petit tire bouchon de papier journal, Elle ouvrait la fenêtre, la lançait  sans se pencher à l'extérieur. Là on entendait la musique s'arrêter pour repartir de plus belle, après un Merci m'dame.

    la suite... les instruments

    6 commentaires
  • Les costumes méritent toute notre attention



    mais les instruments qui mettent dans de gaité dans le village aussi



    des centaines de partitions, des centaines aussi de limonaires, remis en état, chouchoutés, aimés.

    Tous ces artistes se déplacent de loin pour venir chanter. Ici, la chance c'est le soleil, il n'est pas toujours au rendez-vous.


    Facile d'imaginer un petit chien avec un foulard rouge, qui ferait des galipettes.

    en savoir plus link
    wikipédia
    http://www.orgues-de-barbarie.com/

    A suivre

    13 commentaires
  • Le 31 août dernier, je sors de chez moi pour rejoindre une amie. Zut, j'ai oublié mon appareil photos. Zut il pleut. Zut le bus ne va pas à l'arrêt. Zut je dois descendre, Zut que se passe t il, Zut je n'ai jamais pris de photos avec mon téléphone Zut, si je prends des photos je ne sais pas les transférer. J'apprendrai.

    Aujourd'hui j'ai réussi à les transférer, je n'ai pas encore réussi à mettre la musique sur mon téléphone. Mais je suis sur la bonne voie

    Alors voilà pourquoi le bus s'est tout d'un coup arrêté en début de cortège Marguerite ..



    ca ne manque pas d'intérêt que d'être là, meme sans son ami l'apn

    les sarments, ce sont des viticulteurs en colère qui défilent


    je me suis ressentie comme la journaliste qui couvre son article du siècle.
    Mais j'ai abandonné mon reportage en route, car le cinéma n'attends pas c'était  bien un temps cinoche

    11 commentaires
  •  
     
       

    la péniche (Wikipédia link vous dira tout)

    Ma nièce m'a invitée à déjeuner sur sa péniche. Elle y vit dessus depuis quelques années. L'été il fait chaud, l'hiver assez froid, car le volume est très important, mais ces inconvénients n'ont rien à voir avec tous les bonheurs qu'habiter sur une péniche lui procure. C'est une grande maison, 130 m2, avec un immense jardin, les berges et un magnifique plan d'eau, la Saône.

    elle peut nourrir les cygne, et les petits qui sont gris,  les voir évoluer sans sortir de chez elle


    Contrairement à la maison individuelle, il se passe souvent quelque chose de curieux. Durant le temps du déjeuner nous avons pu admirer les cygnes qui se baladaient avec leurs petits, Des ébats de libellules, Nous avons entendu le cliquetis des filins. Il  y a eu aussi une péniche double qui est passée, essayes de la prendre en photo m'a dit Nat, c'est assez rare Sauf qu'elle était tellement longue, qu'il m'aurait fallu pouvoir faire un panoramique.  beaucoup d'autres bateaux de plaisance, pédalos, de grands bâtiments de  promenade ainsi que la navette.

     

     

    voilà la double péniche, c'est très grand avec le pousseur


    une autre, moins grande, mais quand même 


    Je ne connais pas évidemment ce que veux dire habiter sur une péniche. Mais lorsqu'avec  les voisins il a été décidé de la faire bouger car elle s'était déplacée et la passerelle n'était plus tout à fait en place. Je me suis rendu compte que ce n'était pas de tout repos. Il est assez évident qu'il faut avoir appris "bateau en première langue

     
       

    J'avais déjà vu une péniche transformée en habitation. Un célibataire un peu noceur... Sa péniche en parfait état avec l'habitat du marinier 1930 magnifique. Les meubles en bois d'acajou, les miroirs bisautés.  Ils vivaient souvent à 4 dans un espace minimum. Tout le volume étant destiné au transport. Lui, sa péniche transportait du charbon. Eh bien, la soute à charbon avait été transformé en piscine. Il avait une piscine intérieure dans son salon. C'était assez extraordinaire. Que de baigneurs tout habillé les soir de fête.

     
       

    petite balade rafraîchissante? au moins pas banale

    bonne journée Nicole 


    24 commentaires
  • Grâce à Perfecta je découvre la communauté gérée de Virjaja, consacrée aux portes du monde.

    Comme beaucoup d'entre nous, j'aime photographier les portes, mais comme toujours, sans me préoccuper des lieux. Maintenant que je partage avec vous, je vais faire des efforts

    Lyon, à St Jean, une porte bien belle par son look et son air penché

    si j'avais su bidouiller les photos, j'aurais fait disparaitre le digicode qui gache un peu. et les lettres de la pharmacie.

    bonne journée très très ensoleillée


    17 commentaires
  •  

    La ville est fortifiée,  afin de la protéger d'une potentielle attaque par la Dombes. Un mur, épais de deux mètres et haut de dix mètres, est bâti entre la Saône et le Rhône. Long de 500 mètres environ, cette enceinte est percée de deux portes défendues par des pont-levis (la Porte de la Pêcherie sur la Saône et la porte de la Lanterne) et protégée par dix tours rondes ou carrées. Un chemin de ronde crénelé et cinq guérites de pierre permettent aux soldats de faire le guet à son sommet. La muraille principale est séparée par un large fossé de 22 mètres

     

    En cas de siège, le fossé, qui prend le nom de Terralia nova (Fossés des Terreaux) ou de Fossés de la Lanterne, peut être rempli d'eau. Celle-ci pénètre en cas de besoin dans une succession de bassins, appelée canal de Neyron, creusés latéralement au Rhône, et s'écouler jusqu'à la Saône située en contrebas.

    En temps normal, les arbalétriers, puis les couleuvriniers utilisent les fossés comme lieu d'entraînement, d'abord côté Saône, puis ensuite à partir de 1533 côté Rhône.

     

    Pendant la Révolution française, la guillotine  est installée sur cette place et fonctionne à plein régime  79 personnes y seront décapitées, Traverser cette place à pied pouvait, et on le comprend, porter malheur.



    LA FONTAINE BARTHOLDI  : 
    La Garonne et ses affluents

     
    La fontaine Bartholdi a été réalisée par Frédéric Auguste Bartholdi qui en 1891 âgé alors de 23 ans, gagne le concours organisé par  la mairie de Bordeaux, son projet ne sera pas acheté. (d’où la représentation de la Garonne)

     

    Après avoir réalisé la Statue de la Liberté de New York en 1886, le maire de Bordeaux reprend contact avec lui, mais à nouveau son projet est annulé Finalement réalisé en 1888 mais trop cher, il est vendu à Lyon. La fontaine est installée  Place des Terreaux.

     


    A l'origine, elle était face à l'hôtel de ville . iI y a quelques années elle a été déplacée par le biais de rails pour construire le parking souterrain des Terreaux. un énorme chantier. Buren a ensuite concocté un projet aux petits oignons pour la place. Des rayures, des jets d'eaux, des colonnes


    La place a été réaménagée en 1994 par
    Christian Drevet (architecte-urbaniste) et Daniel Buren (artiste), avec notamment une alternance orthogonale de 69 jets d'eau bordés de 14 piliers. Cette trame de la place est rythmée par la façade du palais  l’emplacement actuel est dans l'axe du palais Saint-Pierre.

     




    l'été, il sort des naseaux des chevaux de la brume



    Le 29 septembre 1995, elle est classée

     

     


    15 commentaires

  • J'attends dans la voiture, .. il pleut !! le pare brise est envahi de milliers de petites bulles.

    J'ai pris ce que je voyais à travers





    voilà une drole de manière de voir la vie ..  filtrée

    21 commentaires
  •    



    la marseillaise  même en reggae, m'a toujours fait dégueuler (sur les marches d'une magnifique esplanade, quartier un peu chaud.











    11 commentaires







  • NE PAS OUBLIER DE VIVRE L INSTANT PRESENT

    6 commentaires
  • J'ai suivi le conseil d'une amie, j'ai traqué les dames dans les camions ...


    j'arrête mon casse-croûte..

     j'ôte mon béret ??



    ah ! vous voulez des oeufs ? servez-vous..


    Pas certaine, mais je crois bien qu'elle s'appelle Brigitte. Depuis 12 ans je la vois, quel que soit le temps, avec ses bottes caouth, son béret. La grosse veste, non.

    Un petit banc de légumes, des oeufs, avec parfois deux jaunes, pour le bonheur des enfants.

    Elle vous plait à vous cette dame du camion ??

    9 commentaires

  • Une décoration de magasin délicate, colorée animée. Les photos ont été prises à travers la vitre.
    Avez-vous une idée de l'enseigne ??


    C EST LA VITRINE KENZO

     
       










    7 commentaires
  • il y a une vraie lumière de Lyon, avec une couleur indéfinissable, des couleurs de provence, des ocres, une lumière avec un ciel sombre.

    Hier soir 20.30h j'ai réussi quelques clichés   Vous allez bien connaître la vue de ma fenêtre







    9 commentaires


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique