•  

    SE DEPLACER, HABITER EN OUZBEKISTAN

    Bonjour,

     

    Je commencerai par dire que nous avons eu un voyage merveilleux, si varié, si divers, tout comme les habitats que nous avons visités, ou ceux dans lesquels nous avons dormi

     

    SE DEPLACER, HABITER EN OUZBEKISTAN

     

    nous avons eu du 4****

    mais aussi des matelas au sol un peu dur, surtout pour se relever, aie mes genouxxx, ou l'entre deux

    SE DEPLACER, HABITER EN OUZBEKISTAN

     

     

    Les photos ne sont pas toujours bonnes, car parfois prises du bus. Curieusement, le chauffeur ne veut pas s'arrêter à chaque fois, c'est trop bête.

    je ne vais pas vous parler des maisons en ville, des building tout à fait modernes, mais de celles

     partout où nous sommes passés dans la campagne se ressemblent,  les couleurs, les formes mais aussi leur conception, sont les mêmes Un reste soviétique certainement

    SE DEPLACER, HABITER EN OUZBEKISTAN

     

    SE DEPLACER, HABITER EN OUZBEKISTAN

    Ailleurs,  dans de tous petits villages, nous avons la chance de découvrir de pures merveilles

    (vous n'êtes pas surpris par la vaisselle ou l'entrée...) Des décors surprenants, une richesse dans l'ensemble des théières, et pots divers...

    SE DEPLACER, HABITER EN OUZBEKISTAN

    avec de somptueux plafonds

    SE DEPLACER, HABITER EN OUZBEKISTAN

     

    En ce qui concerne les transports,  nous en avons vu de  très nombreux. Large choix

    De vieux camions soviétiques

    SE DEPLACER, HABITER EN OUZBEKISTAN

     

    mais aussi des bus avec des gazogènes (trop vite pas pu prendre la photo)

     

    les trains : c'est ici que nous avons dormi

    SE DEPLACER, HABITER EN OUZBEKISTAN

    avec le samovar pour boire le thé le matin. Attention, ça pisse raide et c'est très très chaud

     

    SE DEPLACER, HABITER EN OUZBEKISTAN

     

    ou celui ci avec sièges inclinables, petite boisson chaude et sandwich gratos

    SE DEPLACER, HABITER EN OUZBEKISTAN

     

    parlons eau : elle est assez rare, j'ai revu des camions citernes en pleine ville 

    SE DEPLACER, HABITER EN OUZBEKISTAN

     

    un peu partout pour l'hygiène, près des toilettes propres mais ultra simples.... des petites fontaines adorables

     

    SE DEPLACER, HABITER EN OUZBEKISTAN

    Ici les pains de savons, sont faits à partir d'huile de coton 

    SE DEPLACER, HABITER EN OUZBEKISTAN

     
    SE DEPLACER, HABITER EN OUZBEKISTAN

    autant dire que dans nos petits hôtels sans étoile, l'eau était rare et froide.

     

    SE DEPLACER, HABITER EN OUZBEKISTAN

     

     

    Allez un sourire, dans une maison rb'b une baignoire d'angle, un WC mais pas de lavabo, se laver les dents a été pour moi une histoire de gymnastique incroyable. J'ai pensé que comme c'était relativement neuf, ils l'avait tout simplement oublié.

    L'électricité : Même au fin fond de la campagne, le réseau est très important. D'ailleurs, je vous présente le géant de l'électricité

    SE DEPLACER, HABITER EN OUZBEKISTAN

     

    je vais vous surprendre, dans ce coin perdu, il y a eu un taxi jaune qui est venu chercher un habitant

     En même temps, en ville, ils sont très nombreux

    SE DEPLACER, HABITER EN OUZBEKISTAN

    voilà, c'est tout pour aujourd'hui, la prochaine fois je vous parle des villes phares, peut être un des derniers billets sur ce voyage

     

     

     

     

     

     

     

     


    8 commentaires
  • VOUS ME RECONNAISSEZ ??  

     

    Je fais la fière dans mon panier trop petit

     

    je ne sais comment souhaiter une bonne fête des mères à ma maman de moi car, hier je lui ai fait une super grosse chaleur, une mauvaise blague.

     

    Quand elle est partie chez sa fille, je suis allée chez mon tonton, que j'aime bien. En plus je connais super bien la maison et son environnement.

     

    Mais que m'a-t-il pris de sortir explorer hors les frontières.

    Je me suis perdue. J'ai été récupéré par des gens que j'ai intrigués, qui m'ont ramenée dans la  clinique vétérinaire, située à plus de 2,5 km de mon port d'attache.  

    Un appel téléphonique grâce à ma puce. Et retour maison.

    J'espère sincèrement être assagie.

     

     

     

    Bonne fête les mamans  (halte aux colliers de nouilles)

     

     

     

     

     

     


    7 commentaires
  •  

     

     

     

     

    GENTILLESSE ET GOLDEN SMILE OUZBEK

    Bonjour, vous avez aimé le plov ?

    Peu de pays rivalisent avec la gentillesse et l'hospitalité des gens d'ici. Générosité, sourires, Tout est là pour nous offrir de la joie, du bonheur. Je n'ai jamais ressenti de tension, de violence, d'agressivité. Je suis rentrée chez moi en manque de tous ces beaux sourires, en or ou pas.

    GENTILLESSE ET GOLDEN SMILE OUZBEK

    L'Ouzbekistan rivalise avec le Bouthan, le pays ou le bonheur est inscrit dans les lois...

    Pourtant, ces peuples nomades ou sédentaires n'ont pas  du tout été épargnés. La misère, la pauvreté, la dictature russe dont on s'aperçoit qu'il est un peu difficile de se départir. La déportation.  Pour la cueillette du coton, il était obligatoire pour tous les habitants d'arrêter ses activités professionnelles et donner un jour par an.

    GENTILLESSE ET GOLDEN SMILE OUZBEK

    Les cueuillettes , car il y en avait plusieurs par an, ont eu raison de la mer d'Aral. Depuis l'indépendance, ce sont d'autres cultures qui sont mises en place, les fruits, le riz etc..

    GENTILLESSE ET GOLDEN SMILE OUZBEK

    Les enfants sont très studieux, nous avons visité une école, les bras croisés sur un bureau revêtu d'une nappe blanche, ils étaient très attentifs.

     

    GENTILLESSE ET GOLDEN SMILE OUZBEK

    J'imagine que nos gamins qui souffrent de phobie scolaire seront surpris quand ces petits ouzbek seront sur le marché. Ils ont une super gnaque.

    GENTILLESSE ET GOLDEN SMILE OUZBEK

     

    Grands, petits, jeunes ou pas, rares sont ceux qui ne chantent pas ou ne dansent pas. A la moindre note notre guide se mettait à danser.

    Alors le golden smile, c'est quoi au juste ? 

    Dès les premiers jours, il est impossible de manquer le “Golden Smile” arboré par les femmes et hommes en Ouzbékistan. Il faut dire qu’avec le soleil, ça brille fort! D’une dent jusqu’à l’intégralité, les sourires scintillant s’affichent.

    Question beauté tradition, il y a aussi les sourcils, qui doivent se rejoindre, sinon être très épais et noirs.

     

    Les jeunes filles, qui cherchent à entrer en contact avec nous en maitrisant déjà pas mal l'anglais, sont maquillées, habillées à l'européenne, pas vu de chaperon, elles déambulent avec des potes, comme ici.

    GENTILLESSE ET GOLDEN SMILE OUZBEK

     

     

     

    Sachez qu’en moyenne (statistiques officielles) les ouzbeks ont au moins trois dents en or…! Il leur coûte moins cher de se faire poser de l’or plutôt qu’une prothèse synthétique … En effet, l’or représente la première ressource naturelle du pays et le deuxième produit le plus exporté (après le coton). La production annuelle serait de 85 tonnes, soit environ 3 % de la production mondiale, plaçant l’Ouzbékistan parmi les 10 premiers producteurs mondiaux d’or.

     

    GENTILLESSE ET GOLDEN SMILE OUZBEK

    Je ne pouvais repartir sans immortaliser l’un de ces sourires! Le temps d’une petite séance photo improvisée, et voici un magnifique “Golden Smile” immortalisé, rien que pour vous !

     

    GENTILLESSE ET GOLDEN SMILE OUZBEK

     

     mon prochain billet sera sur les bouilles des petits gamins A bientît

     

     

     

     


    8 commentaires
  •  

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    Avec le froid, le gel, je l'ai imaginée désespérément perdue

     

    je vais avoir des clématites, j'adôôôôôre

     

    je suis très, trop, chanceuse

     

    C


    3 commentaires
  • ROUTE DES IKAT , SUZANI  et CALOTTES OUZBEK

    Bonjour,

     

    Comment passer dans les pas des caravanes et ne pas en parler.

    Marco Pollo a ouvert la voie, je m'y engouffre.

    IKAT , SUZANI  et CALOTTES OUZBEK

     

    Beaucoup de terre, de cailloux, mais aussi des caravanes de chameaux, qui se faisaient remarquer de loin, avec la poussière déplacée.

     

     

     

     

     

     

     

    ROUTE DES IKAT , SUZANI  et CALOTTES OUZBEK

    Ces caravaniers allaient de Chine ou d Inde en direction de la Turquie. Si j'ai bien suivi les explications, car parfois je m'évadais avec les caravaniers, balancée nonchalamment ... et ramenée  à la réalité par notre chef scout toujours, qui disait chhhuuuuuuutttttt......

     

    Imaginez chambres, jacuzzi, bar lounge etc..

    ROUTE DES IKAT , SUZANI  et CALOTTES OUZBEK

     

    les archeos sont  écolos

     

    ROUTE DES IKAT , SUZANI  et CALOTTES OUZBEK

     

     

     
     
    La route était longue et difficile. De la steppe, des déserts, mais aussi des cols. Y'à pas à dire, c'étaient des durs ces mecs-là. Pas le chino qui va bien, la petite coupe tendance, les pompes hommes de Vuitton ou Louboutin. Ici, l'eau est précieuse, je ne veux pas imaginer l'odeur qui pouvait régner.
     
    D'ailleurs pour la petite histoire, j'ai eu une chambre, une première mondiale certainement,
    une baignoire d'angle, un WC, mais, mais ??? pas de lavabo. Alors ?!!!

    ROUTE DES IKAT , SUZANI  et CALOTTES OUZBEK

    Dans  les caravansérails  il était possible de faire le plein, de se reposer, de se nourrir et aussi faire des affaires.

    Les noms des défilés qu'ils empruntaient n'ont pas besoin de beaucoup d'explications

     

    La vallée de la faim ou le défilé de la porte de l'enfer. Ca fait peur.

     

    nouvelle version

     

    ROUTE DES IKAT , SUZANI  et CALOTTES OUZBEK

     

    Dans les villes traversées se négociaient les étoffes chatoyantes, les ornements de palais, mais aussi pour les yourtes , les épices.

     

    SUZANI :

    Le nom vient de suzan "aiguille" Chaque famille brode de splendides décorations tribales

    Un exemple ci-dessous, assemblées elles constituent la dote de la mariée.

     

    ROUTE DES IKAT , SUZANI  et CALOTTES OUZBEK   ROUTE DES IKAT , SUZANI  et CALOTTES OUZBEK

    ROUTE DES IKAT , SUZANI  et CALOTTES OUZBEK

    Aujourd'hui, les touristes achètent ces petites merveilles pour en faire de superbes jetés de canapés.

    La soie s'extrait ici à l'ancienne, tout comme chez nous, le murier, l'eau chaude D'ailleurs, qui saurait me dire qui a par hasard découvert tout ce processus. Je suis hyper intriguée.

     

    ROUTE DES IKAT , SUZANI  et CALOTTES OUZBEK

     

     

     

    Parlons chiffons, l'Ikat, vous connaissez certainement. Le mot vient d'attacher, nouer. Le tissus avec ses liens et teint, puis ??? ben après ché pu.

    Ah si, on teint d'abord la trame  https://fr.wikipedia.org/wiki/Ikat il sait tout bien comme il faut, sans erreur.

     

    résultat, un manteau par exemple, avec une calotte pour femme.

    ROUTE DES IKAT , SUZANI  et CALOTTES OUZBEK

    cette petite merveille Ikat en soie est estimée à 3.000.000 de sums. Et oui !! c'est beaucoup

    Dans la rue, des fleurs de tissus multicolores.

    ROUTE DES IKAT , SUZANI  et CALOTTES OUZBEK

    CALOTTES :

    Plutôt en coton, cette coiffe est une pièce importante du costume ousbek. Le plus souvent noir pour les hommes, il est multicolore pour les femmes. Elle est encore bien portée, même très fièrement. Notre guide a délaissé la sienne pour une casquette portée à l'envers au bout de 4 jours.

     

    ROUTE DES IKAT , SUZANI  et CALOTTES OUZBEK

     les gamines

    ROUTE DES IKAT , SUZANI  et CALOTTES OUZBEK

     

     les femmes

    ROUTE DES IKAT , SUZANI  et CALOTTES OUZBEK

     

     ca va ? le voyage se passe bien ? la prochaine étape, les gens...

     

     

     


    7 commentaires
  •  La boulangerie

     

    A TABLE LES OUZBEK

     

     

    Bonjour, et merci d'être passé prendre le train avec moi.

     

     

     

    les boulangères

     

    A TABLE LES OUZBEK

     

    les jolis pains

     

    A TABLE LES OUZBEK

     

    Ici, chez nous,  la bouffe, la table, c'est genre grosse prise de tête. Qu est-ce qu'on va bien manger. On va la mort dans l'âme faire ses courses, ou mieux on se fait un drive. Pas le temps, pourtant, il faut bien admettre que c'est un sujet fort.

     

     

     

     

     

     

     

     

      les marchands de billes de fromage de vache

     

    A TABLE LES OUZBEK

     

     

    Si on rajoute, ce que l'on aime, ce que l'on aime pas. Les allergies, les intolérances, les je connais pas, je veux pas gouter,  ca m'dit rien, même pas faim, je suis au régime,  des zaricots non, ou encore des pâtes, pouah les féculents et leur effet kiss kool pas cool.

     

    Ici rien de tout ca. Les repas sont uniques ou presque. Quand je dis uniques, c'est que sur tout le territoire, est, sud, nord, ouest, on ne mange que du plov, ou presque.

     

     

     

    Il y a aussi le pot au feu, le tandoori, les brochettes

     

    A TABLE LES OUZBEK

    nous avons eu la chance de déguster un mouton cuit dans ce four.

     

    l'épicerie du village

    A TABLE LES OUZBEK

     

    Les entrées toujours les mêmes :

    concombres, tomates, herbes fraiches, ail frais. Si fantaisie, c'est une macédoine ou des spaghettis très fins avec un petit piment qui va bien.

     

    la cuisine, où je trouve que les femmes sont bien courageuses de cuisiner.

    A TABLE LES OUZBEK

    Il y a des beaux immeubles en ville, où il y a certainement tout le confort, mais nous , nous avons été plus dans la campagne authentique.

     

    Soupe :

    un bouillon de viande,

    des petits légumes, du riz et un bout de viande, du boeuf ou du mouton ou une boulette

    le plat :

    THE PLOV : Le plov est un plat à base de riz , de légumes, de pois chiches, de viande de mouton ou de bœuf, et d'épices. Il s'appelle également osh en ouzbek et en tadjik,

    A TABLE LES OUZBEK

     

    Au bout de 2 jours de ce menu, nous avons  compris,  pas question de demander autre chose

     

    Pas de couteaux ni à table, ni dans la poche, c'est juste forbidden

    alors qu'en Ouzbekistan les couteaux sont de ceux rares qui ont une lame damasquinée, attention ca coupe

     

    Boisson : le thé, vert ou noir, mais aussi, si nous sommes très très sympas, la vodka, Il y a du coca cola, mais pas vu de MacDo. Ca ne va pas durer, je le sens bien comme ça.

     

     

     

    la vaisselle :

     

    A TABLE LES OUZBEK

     

    la aussi pas de surprise. C'est sur chaque table et dans chaque foyer la même. Bleu et blanche avec ou sans liseré doré.

     

     

     

     

     

     

     

     

     

     

    pour manger nous sommes souvent assis ou un peu allongés, sur des places de rêve,

     

    A TABLE LES OUZBEK

     

     

    Je vous le donne en mille, j'ai eu du mal à  trouver les tasses bleues, car bien évidemment, pas question de préparer le plov de retour à la maison, sans la vaisselle qui va bien. Rien de casser, sauf mon dos évidemment.

     

    Tous les enfants du monde sont des gourmands, ainsi fond fond... à rajouter à ma série gourmandise. 

     

    A TABLE LES OUZBEK

     

    A TABLE LES OUZBEK

     

    Sur la route de la soie, on trouve de la soie et des choses à raconter ? ce sera mon prochain billet

     

     

     

     


    9 commentaires
  • Bonjour,

     

    Je reviens d'un voyage de rêve, ca m'a pris du jour au lendemain. Une assoss dont je fais partie faisait un voyage en Ouzbekistan (asie centrale) J'ai craqué. Paris-Tachkent trop cool...

     

    INVITATION AU VOYAGE

     

     

    Avant moi ... les grecs, les huns, les turcs, les russes aussi sont venus avec des idées moins pacifiques que les miennes.

    Nous avions un  guide parlant très bien le français, ainsi que l'humour. Indispensable, car impossible de gérer en individuel.

    INVITATION AU VOYAGE

     

    Beaucoup d'ethnies, de couleurs, de bérets de reconnaissance, et du bleu du bleu et encore du bleu.

    des foulards aussi, dans un pays musulman modéré

    INVITATION AU VOYAGE

     

     

     

    ruines à Termiz un lieu consacrée aux femmes

     

    INVITATION AU VOYAGE

     

     

     

    Comment s'y rendre ? je pense qu'éviter un départ un jour de grève doit faciliter les choses, car c'est bin loin quand même.

     

    Arrivée sur place, je découvre que les distances sont longues, train de nuit ou de jour, ou bus. Tout se passe entre l'est et le sud.

     

    Les sous, le sum est un vrai bonheur. Avec 5  € on se retrouve avec 50.000 sums. Au départ ne sachant pas trop ce qui nous attend, on change, large 100 €… C'est une super grosse liasse, surtout si le changeur facétieux met des pertites coupures !!  Ce qui est drôle c'est que les négociations se font en €.

    Après une journée passée à la découverte de Tachkent, nous partons déjà. le train de nuit. A un arrêt matinal il nous est offert un joli petit déjeuner à savourer de l'intérieur du wagon.

     

    INVITATION AU VOYAGE

     

    INVITATION AU VOYAGE

    je suis descendue sur le quai, c'était mieux

    INVITATION AU VOYAGE

     

    et les frères et belles soeurs, en route pour l'aventure

     

     

    INVITATION AU VOYAGE

     

    Le prochain billet sera sur la table A bientôt

     

     

     

     


    11 commentaires



    Suivre le flux RSS des articles
    Suivre le flux RSS des commentaires